À propos de l'artiste

Daniel Roth a été largement acclamé comme l'un des principaux virtuoses de l'orgue français, et a occupé plusieurs postes prestigieux en tant qu'artiste et enseignant. A vingt ans il fait ses débuts à l'orgue de la Basilique du Sacré Coeur à Paris, comme assistante de son professeur Madame Falcinelli. Il lui succéda plus tard comme organiste titulaire, un poste qu'il a occupé jusqu'à 1985 lorsqu'il a été nommé organiste titulaire à St. Sulpice, la célèbre église de Paris où ses prédécesseurs furent Charles-Marie Widor, Marcel Dupré et Jean-Jacques Grunenwald.

Un ancien élève du Conservatoire de Paris, ses professeurs ont inclus Marie-Claire Alain et Maurice Duruflé. Daniel Roth a remporté plusieurs concours, parmi eux le Grand Prix de Chartres en 1971 pour l'interprétation et l'improvisation.

À partir de 1974 à 1976 Daniel Roth a occupé le poste d'artiste en résidence du Sanctuaire national de l'Immaculée Conception à Washington DC. A son retour en France, il a repris son poste d'enseignant au Conservatoire de Marseille, qu'il a occupé jusqu'à 1979 lorsqu'il est nommé au Conservatoire de Strasbourg, un poste qu'il a occupé pendant neuf ans. À partir de 1988 jusqu'à l'été de 1995, M.. Roth a enseigné à la Musikhochshule de Sarrebruck; il a ensuite été professeur d'orgue à la Musikhochschule de Francfort-sur-le-Main, succédant à Edgar Krapp et Helmut Walcha, jusqu'à sa retraite en 2007.

Réputé pour ses brillantes interprétations de la littérature pour orgue et pour ses improvisations passionnantes qui sont régulièrement incluses dans ses programmes de concerts, Daniel Roth a donné de nombreux concerts dans toute l'Europe, Grande Bretagne, Les États Unis, Scandinavie, Japon et Corée. En plus de ses tournées régulières, il est venu en Amérique du Nord à plusieurs reprises en tant qu'artiste invité pour diverses conventions: le troisième congrès international des organistes (Washington DC et Philadelphie), le congrès national du Collège royal canadien des organistes (Montréal) et la convention nationale de l'American Guild of Organists tenue à Detroit. Il a également été artiste/instructeur invité à l'Université de Yale., où il donnait des cours particuliers, a présenté une conférence et donné un récital au Woolsey Hall.

M.. Roth has earned the Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier des Arts et Letters, et il a été nommé membre honoraire du Royal College of Organists. En juillet 2006 il a reçu le prix « European Church Music » du European Church Music Festival de Schwäbisch-Gmünd, Allemagne. D'autres musiciens qui ont reçu ce prix incluent Krystof Penderecki, Arvo Pärt, et Petr Eben.

Compositeur et interprète prolifique, M.. Roth a écrit des œuvres pour orgue solo, flûte et orgue, choeur et orgue, orchestre, et pour piano, orgue et orchestre. Il a également composé trois transcriptions pour orgue: Rédemption et Symphonie en ré mineur de César Franck, et Je blague (à partir de Six Duos pour Harmonium et Piano) par Camille St-Saëns, qui sont édités par Leduc, Delatour, Schott-Mayence, Cavalier d'ours, Novello, Association Boëllmann-Gigout, Butz (Bonn), et Joubert (Paris). Daniel Roth a été chargé d'écrire des œuvres pour Kenneth Star à Boston, Philippe Brunelle à Minneapolis, les villes d'Ingolstadt et de Ludwigshafen (Allemagne), le Festival de Musique de Saint-Sébastien, Espagne, et le Festival de Dudelange (Luxembourg). En janvier de 1999, il a été honoré d'un concert entièrement consacré à ses compositions à l'église de la Madeleine à Paris. Plus tard cette année-là, il a reçu le Prix Florent Schmitt de l'Institut de France, Académie des Beaux-Arts for his compositions. En 2004 la ville de Ludwigshafen lui commande de composer une œuvre pour orchestre; le poème symphonique Lumière dans l'obscurité, qui a reçu sa première mondiale en mai 2005 interprété par la Philharmonie d'État de Rhénanie-Palatinat, sous la baguette du fils de Daniel Roth François-Xavier Roth. Sa première représentation à Paris a lieu l'année suivante lors du Festival de St-Etienne-du Mont. M.. Roth a ajouté plus tard un deuxième et un troisième mouvement pour tourner Lumière dans l'obscurité en Tryptique pour piano, orgue et orchestre (J'espère; II L’Amour; III La Joie). « La Joie » a été créée en 2008 lors des César Franck-Tage-Philharmonie Essen (Allemagne) dirigé par Emmanuel Plasson. Le Tryptique complet, maintenant publié par Schott, recevra sa première mondiale en avril 18, 2010, lors de la consécration du nouvel orgue Metzler de l'église Sainte-Anne de Düren, Allemagne (près de Cologne).

Daniel Roth a de nombreux enregistrements à son actif des sociétés de JAV Recordings, Érato, Philips, Arion, Pathé-Marconi, IEM, Wergo, Motette-Ursina, Prieuré et Éole. Il a remporté plusieurs « Diapason d'Or » du magazine français Diapason.

Londres “Daniel Roth s'est montré maître à la fois stylistiquement et techniquement…” Horaires musicaux

Paris “Sa technique puissante…le caractère sauvage de ses improvisations ainsi que sa connaissance accomplie de l'harmonie ont à juste titre impressionné le public.” Le Figaro

Washington DC “… une brillante démonstration d'enregistrement subtil et de virtuosité flamboyante…Daniel Roth a révélé une maîtrise technique et une oreille infaillible pour les équilibres.” Étoile de Washington